Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 janvier 2009 1 12 /01 /janvier /2009 23:47
Un truc qu’il faut que je vous dise… (cet article s’adresse principalement à mes connaissances, mais par extension reste valable pour toute personne qui connais un(e) expatrié(e) ).


Le retour au pays durant ces quelques dernières semaines ont souffert d’un syndrome récurrent pour nous, expatriés, et qu’il faut que je partage avec vous afin d’exprimer ce sentiment clairement. Bon, rien de bien grave, mais je m’étais promis d’en faire une note bloguesque, alors me voici.

Voilà, on est parti loin, on est parti longtemps, et on revient en coup de vent revoir Mr Truc, ce bon vieux copain qu’on a depuis l’école maternelle, Mlle Machin, une ancienne copine de fac, Mr Bidule, un pote de bureau, Tata Flavie, Tonton Gaston, Cousin Glinglin et bien sur, Maman chérie. Ajoutez à tous ça un bonne 40aine de personnes.
Chaque retour se cristallise donc souvent en une sorte de contre la montre effréné qui consiste à voir tous ces individus, qui, sous peine de ne pas passer les voir, vous promettent les 10 plaies d’Egypte. Le problème est que ces gens se sont éparpillés un peu partout dans l’hexagone et que passer prendre le café pour dire bonjour se transforme rapidement en expédition soigneusement programmée 10 jours à l’avance, billets de train en main. Ca tombe bien, je n’ai aucuns autres soucis en tête durant ces périodes où tout le monde disjoncte facilement.

Pour faire simple, la prochaine fois que je rentre, je vous dis OU je suis et QUAND j’y suis. Démerdez-vous pour venir me voir. Je viens de faire 6000km, ça ne vous dérangera pas de faire les 200 bornes qui restent pour venir prendre le café. Je vous l’offre, je suis magnanime. Pour ceux qui me dise « C’est toi qui est parti », je répondrais « oui, mais je suis revenu et c’est toi qui n’est plus à l’endroit ou je t’ai laissé. CQFD. »

Bon, outre le mot d’esprit ci-dessus (vous savez que j’aime exagérer un peu les choses hein…), je dois avouer que cette année, ça s’est quand même plutôt bien passé. J’ai pu voir les gens que je voulais voir (au moins pour une majorité d’entre eux), et surtout, j’ai pris le temps d’en profiter grâce au fait que je suis venu pour 20 jours au lieu de 10. Forcement ça m’a plutôt bien aidé pour effectuer mon pèlerinage annuel dans des conditions PRESQUE relaxantes, et ça m’a surtout permit d’avoir des discussions que je n’avais pas eu depuis 4 ans... bonheur.

Justement parlons en des discussions. Lors de mon séjour, j’ai pu noter quelques questions et remarques récurrentes, qui, d’un premier abord peuvent paraitre bien intentionnées et anodines, mais peuvent s’avérer lourdes au possible après leur 18ème édition. Afin d’illustrer mes propos, voici un petit listing non exhaustif  de ces questions ainsi que mes remarque à posteriori.


Q-Alors, ça fait combien de temps que tu es là ?
R-Réponse variable en fonction du temps que tu es là (sisi). La question n’est qu’une simple formule de politesse, à la base, mais en fait tout le monde s’en fout combien de temps ça fait que tu es là, l’important est que tu sois la avec eux en ce moment. Cependant, attention à visiter les personnes dans un ordre particulier afin de ne pas vexer certain(e)s et recevoir une remarque du genre : Et ce n’est QUE maintenant que tu viens me voir (connard)?

Q-Tu repars quand?
R-Une autre formule de politesse de base. Cependant, la répétition de cette question induit chez l’expatrié le curieux sentiment que tout le monde à envie que tu repartes au plus vite.

Q-Tu fais quoi après ta thèse ?
R-Je continue. Je ne sais pas vraiment où, avec qui et dans quelles conditions. Ce qui est super anxiogène. Arrêtez de me poser des questions qui me font stresser. Vous êtes si indélicats…

Q-Tu rentres quand en France ?
R-Heu… bonne question. Et c’est frustrant de ne pas pouvoir y répondre. 10-15ans? Vu mes opportunités professionnelles, je doute que la France sera dans l’immédiat, soyons réalistes.

Q-Tiens, un peu de saucisson, t’en trouve pas là bas hein? (dit sur un ton sur de soi)
R- SI J’EN TROUVE. Partout. Et même du fromage, TOUS les fromages que je veux ! Et OUI ça passe à la douane, NON ce n’est pas considéré comme une arme biologique, et SI les américains adorent ça. C’est même super distingué d’avoir ça en soirée. Avec un bon vin rouge qui plus est. Je ne sais pas de quand datent ces préjugés anti-américain primaires, mais je tiens à signaler que les choses ont beaucoup évoluées de ce coté de l’atlantique. Et plutôt en bien. (Bon ça reste super cher, mais bon, hein… c’est quand même mieux que rien).

Q-Tu habite à combien de l’Océan ? 10min !?? woaa tu dois y aller souvent ?
R-Non. Jamais. Uniquement quand on à des invité à la maison. Par exemple, en 2008, quand mon pote GG est venu me voir, quand mes parents sont venu mes voir et quand Bro est venu me voir. Pour ceux que ça choque, j’aimerai leur rappeler que je ne suis pas ici en vacance. Et que les Week end, on profite un peu de notre maison.

Q-Bon on se fait un McDo ? Tu dois avoir l’habitude ?
R-Non. En 4 ans aux USA, je ne suis JAMAIS allé au McDo. Roswell, toi qui a réussi à me faire bouffer du McDo entre Strasbourg et Besançon, crois moi, tu me le payeras cher un jour. Très cher.

Q-Ca va changer avec Obama hein ?
R-N’etant pas analyste politique, j’avoue que mon avis n’est pas plus valable que le commun des mortel. Et le fait que je vive aux USA n’y change pas grand chose. J’en sais rien, et de toute façon, vu l’état dans lequel il récupère le pays, il va en chier. J’en suis désolé pour lui.

Q-Tu vas te marier ?
R- ??? Hein ?

Q-Tu comptes faire un bébé cette année ?
R-??? Quoi ?... mais… mais… Qu’est ce que vous avez tous !!!??? (Note : vu que les potes approchent tous la trentaine, ils ont tous les hormones qui les travaillent. La saison de reproduction a commencé et voilatipas qu’ils te mettent tous la pression. Putain de pression sociale. Laisser moi en paix.)


Bon, voila pour le moment, si j’en ai d’autre qui me viennent en tête, je mettrai à jour la liste.

Sur ce, ça m’a quand même bien fait plaisir de revoir tout le monde (même si là, ça se voit pas trop ^^ ).

tom, raclure.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

talo 23/01/2009 20:55

C'espas moi qui t'es emmener au mac Do un soir ou j'avais la flemme de cuisiner?????

lol
BOn en tout cas chez moi la porte est ouvert pour une douche et un peu de repos avant d'aller voir tous les raleurs ;)

tom-le-termite 21/01/2009 14:46

pas faux... justement ca sera mon prochain blog ^^

Pita, ès-patte 21/01/2009 11:21

Et t'as oublié aussi de parler des visiteurs qui font 6000km et qui s'attendent à ce qu'on arrête de vivre une semaine entière (voire plus) parce qu'ils ont décidé de venir nous voir à ce moment-là, pour qu'on joue les guides en allant voir des trucs que tout le monde veut voir (et qu'on a donc vus 300 fois).
Mais bon, ça fait quand même plaisir de recevoir des gens, hein! :))

Bro neumbeur trhi 19/01/2009 00:07

J'ai beaucoup rigolé sur cet article ^^
Toujours une plume très agréable à lire, et surtout, très cruelle pour nous, pauvres français confinés dans l'hexagone ;)

sandrine 17/01/2009 03:12

Comme je te comprends....

Présentation

  • : Un entomologiste en Floride,
  • Contact

Qui est là?

.termite(s)sont là

Archives