Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 novembre 2008 1 24 /11 /novembre /2008 22:46

Je continue mon periple à Reno, entamé dimanche soir, et qui s'est fini mercredi. Après avoir pu visiter la ville même le lundi, notre groupe d'étudiants/collègues a pu prendre le Mardi après-midi, après une session de congrès qui s'est fini tot. On loue un petit van pour 6 pour une somme modique, et en voiture direction... le Lake Tahoe, qui se trouve (parait-il) de l'autre coté de la montagne ouest, à la frontière californienne. Nous avions 2 choix pour le trajet, prendre l'autoroute qui passe par le sud et qui contourne le gros massif montagneux, ou passer par la petite route sinueuse qui coupe à travers ce fameux massif. A l'unanimité, notre choix s'est porté sur la petite route sineuse de montagne.


C'est donc parti, et au fur et a mesure que nous montons en altitude, on peut voir derrière nous la valée désertique de Reno disparaitre progressivement et se faire remplacer par une forêt de pins.




Une fois arrivé en haut du mont st Rose (plus de 3000m!), on apprecie le paysage et on savour la difference avec la Floride (l'endroit le plus plat du monde, à 5m au dessus du niveau de la mer). Et on ne regrette pas notre choix de passer par ce site somptueux.




Après une petit heure de voyage au travers les montagne, on arrive enfin au fameux lac Tahoe. Quel ne fut pas notre admiration quand ce paysage nous apparu au tournant d'une coline.




Un immense lac à plus de 2000m d'altitude, avec 500m de fond en son milieu...




On a pu se poser en bord du lac, sur quelques pierres, prendre notre picnic, et se prélasser au soleil automnal du Nevada.





Nous sommes ensuite rentré à Reno avant la nuit, avec des souvenirs plein la tête. Ce fut de loin le grand moment de ce voyage.


Mercredi, fin du congrès, beaucoup de rencontres avec les gens qu'on a l'habitude de lire au travers leur publications scientifiques, beaucoup de contacts (toujours bon à prendre) et beaucoup de travail en prevision au retour au labo.


tom, back in florida.

Repost 0
18 novembre 2008 2 18 /11 /novembre /2008 03:40
Juste pour vous dire...




je suis à Reno.

je vous racconte tout ça quand je rentre.

tom, slot machine.
Repost 0
7 novembre 2008 5 07 /11 /novembre /2008 22:11
Tous les matins, on passe devant cet arbre pour aller au boulot. Tous les ans, à la même époque, je me dis qu'il faut absolument que je le prenne en photo. Cette année, j'ai enfin eutl'opportunité de le faire avant qu'il ne soit trop tard.

Voila, cet arbre me perturbe. Il perd ses feuilles en septembre, et fleuri comme un malade debut novembre pendant quelques jours. Autant vous dire qu'on ne peut pas le louper quand on passe devant. Les fleurs sont tres grosses et d'un rose bien flashy, et le matin, reflète le soleil de manière radieuse.




Ne me demandez pas ce que c'est, je l'ignore, mais en tout cas, il nous impose le respect.

tom, c'est pas la saison.
Repost 0
23 octobre 2008 4 23 /10 /octobre /2008 04:29
Alors, avant d'entrer dans le détail de l'action, je fais un bref retour en arrière afin que le lecteur qui ne connaisse pas tous les détails de me vie intime puisse s'y retrouver (et non, je ne vais pas vous parler de ce que certains viennent de penser... petits pervers que vous êtes).

Quand je suis arrivé en Floride en 2004, j'avais 2 grosses valises, l'une pleine de vêtement, l'autre pleine de paperasse sur la biologie des termites, et en supplément, j'avais une basse accrochée en bandoulière à mon épaule. Etrange choix, me direz vous, que de venir vivre quelques années aux USA en compagnie d'une basse. Oui, mais voila, le Piano et la Batterie ne tennaient pas dans la valise, le saxo, le petit frerot me l'avait chouré, et la guitare... ben oui c'est vrai, j'aurai pu ammener la gratte. Mais je m'etais dit que je pourrais facilement me racheter une guitare pour pas chère une fois sur place, alors que ma basse... ben dans l'eventualité de ne pas trouver un groupe, ça m'aurait fait mal d'en racheter une...

Donc chose pensée, chose faite. J'amène ma basse et une fois arrivé, j'ai trouvé une petite gratte pour pas cher, et je pouvais continuer à gratouiller avec mes 2  instruments, l'un ou l'autre selon l'humeur. Même qu'en fin 2004, j'avais trouvé un groupe en tant que bassiste, histoire ne pas perdre le plaisir que j'avais en France avec mon groupe (qui me manque toujours, sniff). Malheureusement, par manque de temps et de problème logistique, j'ai vite abandonné.

La basse est donc par la suite tombé en desuètude, surtout que sans ampli, et tout seul, c'est un peu tristounet.

Mais voila, en Mai dernier, un collègue s'est offert une batterie, et histoire de se defouler un chouillat, j'avais décidé de faire l'acquisition d'un petit ampli 40W afin de faire un peu de bruit, mais oui ma bonne dame. Bon le pote en question a vite laissé tomber, ce qui fait que je me suis retrouvé un peu tout con avec mon ampli... sauf que en fait, pas tant que ça... puisque je me permet de jouer à fond dans mon salon, rien que pour faire plaisir à mon voisin redneck, (qui est très gentil en passant), mais c'est pas grave en fait parce qu'il est sourd.

Donc depuis Mai,  tous les Week End, quand Charming Roomate est dehors, j'ai pris l'habitude de pousser un peu le son et de retravailler la basse afin de ne pas perdre le feeling (Riton dira que le swing est important...).


Mais voila. Le Week end dernier... après 5 ans de bon et loyaux service, la corde de Ré a fait Schplonk. Oui 5 ans... je vous ai dit que la basse était tombé en désuetude pendant un bout de temps...



Bon, sur le coup, j'étais un peu vert, mais je me suis dit que finalement, il était peut être temps de changer le jeu en entier... et d'en profiter pour nettoyer le manche, les micro et le chevalet (comment? c'est pas un chevalet? boa... vous m'avez compris...). Surtout que Bro (1er du nom), avait prévu le coup... à Noël 2004 lorsqu'il m'avait offert un jeu de rechange, juste au cas où... Et même que j'ai gardé le paquet cadeau d'origine... avec le mot qui fait plaisir... écrit de la main tremblante, de Bro 1er.





Donc voila, Bro, si tu passes par là, il aura fallut 4 ans, mais ce jeu de corde tombait à pique (mouaha... elle est bonne tiens celle là...).  Dans le genre cadeau à retardement, j'avoue que j'aurai pas trouvé mieux.


tom, des sensations fortes....
Repost 0
10 octobre 2008 5 10 /10 /octobre /2008 04:21
Il faut se rendre à l'évidence...


Ces 2 derniers mois ont brillé par leur silence bloguesque. En tout cas, c'est une réalité que je réalise ce soir en écrivant ces lignes, le rendez-vous qui, fut un temps, était quasi quotidien est devenu à peine bimensuel, avec, de plus est, un manque de contenu affligeant. Ma logorrhée, qui fut un temps si fluide, ressemble désormais à un fleuve à sec, une rivière boueuse, un ruisseau vaseux, un triste source tarie.

C'est la débandade, c'est Alamo... rien ne va plus, les jeux sont fait.

Il faut expliquer ce phenomène par plusieurs raisons majeurs. Que je m'empresse de résumer afin que le quidam-lecteur-fidèle-et-assidu puisse retrouver ses repères. Non mais oh.

1-Je suis rentré dans la dernière ligne droite de ma thèse. Je fais mes dernieres observations, je redige, je corrige, je lis enormement... La réalité étudiante et academique ont donc rattrappé l'insouciance de ces 4 dernières années et il faut avouer que quand je rentre le soir, la motivation n'est plus vraiment au rendez vous pour épancher mon verbe sur ces pages virtuelle.
2-La routine de ma vie actuelle, bien que loin d'être desagréable, a eu la facheuse consequence de m'empecher de vivre des choses nouvelles, des histoires interessantes, des aventures abracadabrantesque, bref... je n'ai pas eu réelement grand chose à dire. C'est un peu le Métro-boulo-dodo mode, et je doute que dire si j'ai mangé une pomme à midi passionnera les foules (en délire, ou pas).
3-La combinaison de ces 2 facteurs me font donc dire que, non seulement en ce moment je n'ai pas grand chose à dire, mais en plus, si j'avais quelque chose à vous dire, je n'aurai même pas la motivation de vous le dire. Tout un programme.


Paradoxalement, ma conscience bloguesque me pousse ce soir à venir écrire ces lignes pour vous faire un rapport concis de ce que je pense du fait que je ne dit rien en ce moment. Et ce, malgré le fait que je vous le dise quand même. (si vous reussissez à donner un sens à la succession de mots qui prècéde,nt bravo, parce que moi même, j'avoue ne pas trop savoir).

Du coup,  je vais citer Franquin: "Ne pas confondre -Mine de rien et Gisement épuisé-."


tom, speechless.
Repost 0
4 septembre 2008 4 04 /09 /septembre /2008 17:37
Après la tempête Fay, aprè Gustave, après Hanna (qui nous a finalement evité, ouf), on regarde Ike venir de loin. Et on le surveille de près parce que mine de rien, la bête est un monstre qui a deja la carrure d'un ouragan de categorie 4. Le truc pas drole, c'est que la prevision du jour indique qu'il est possible qu'il vienne nous faire un petit coucou en Floride, en faisant un petit detour par Haiti. Ce qui serait quand même reelement la tuile pour Haiti qui à deja pris 3 ouragans dans la tête depuis le debut de la saison 2008 et a eu sa dose pour les 5 prochaines années..





Donc, Ike, (prononcez Aïeke), a toutes les caractèristiques d'une mauvaise nouvelle.

tom, à suivre.
Repost 0
30 août 2008 6 30 /08 /août /2008 06:25
La saison des ouragans entre dans sa periode la plus intense et si vous avez suivit un peu les informations, peut etre que les noms de Fay, Gustav ou Hanna vous font tilter...

Le fait est que depuis 2005, qui fut une année assez terrible pour nous, 2006 et 2007 furent particulierement calme. Finalement, apres une premiere partie de l'été plutot calme, la fin du mois d'aout commence à montrer une activité de première classe dans le bassin atlantique et dans le golf du mexique.





Donc à l'heure ou je vous parle:

-Fay (apres avoir fait quelque morts dans les caraibes et en floride) est deja parti bien loin et les quelques residus commencent a prendre la direction de l'angleterre.

-Gustav à fait une centaine de mort en Haiti, jamaique et s'intensifie... d'ici la fin du Week end, l'ouest de Cuba va etre devasté par un ouragan de force 3 ou 4, ce qui veut dire que ça va etre un ouragan lourd en vie et en degats materiel. Pour la petite histoire, il est prevu qu'il aille directement dire bonjour à la Nouvelles Orleans... autant vous dire qu'ils pissent dans leur froc, rien qu'au souvenir de Katrina... et l'histoire risque de se repeter... donc l'evacuation à deja commencer.

-Hanna, de son coté, se forme tranquilement, mais va aussi s'intensifier enormement pour passer en ouragan categorie 2 avant d'atteindre les bahamas. Ici en floride, on la surveille de près, vu qu'il est possible qu'elle passe sur nous.

-Juste derrière, une autre vague tropicale, qui potentiellement deviendra Ike, mais il est beaucoup trop tot pour le dire...


Donc comme je vous le disais... c'est actif en ce moment, et on risque d'en prendre plein la tête d'ici la fin de la saison (novembre...).


tom, à bout d'souffle.
Repost 0
18 juillet 2008 5 18 /07 /juillet /2008 16:59
Des fois, au labo, des gens nous ramènent des trucs assez étonnants. Ainsi, au labo de microbio, l'autre jour, ils ont reçu ça:




On a eu droit a tout comme reflexion,, donc je vous les fait toutes, avant que les commentaires fusent en blagues vaseuses.


-Ca se mange? (oui, mais faut le faire cuire pendant des heures et mettre une sauce sinon le gout etre amer)
-Il a de quoi se faire un bon "trip" avec ça...
-Hé regardez! c'est super Mario!

voila... si vous en avez d'autres...

tom, plombier.
Repost 0
12 juillet 2008 6 12 /07 /juillet /2008 17:19
Voila voila...

La maison a coté de chez moi est en liquidation judiciere. valeur l'annee derniere 270.000$.  En ce moment, elle est a 120.000$ ( la banque veut s'en debarasser, vous savez à cause de la crise des subprimes).

En euro, ca fait vachement moins. 76.000 Euros pour etre exact avec le cours actuel du dollar. Un vrai coup à faire. La maison est sympa comme tout, a une petite maisonette a l'arriere du terrain et un voisin surper sympa.

Nous on aimerait bien la prendre, mais avec notre credit sur notre maison, c'est pas trop faisable....

alors vous venez?

tom, vite.
Repost 0
10 juillet 2008 4 10 /07 /juillet /2008 04:08

Ces derniers temps, il faut se le dire, nous sommes assez peu enclin à se distraire et à part la routine boulot-dodo, peu de choses interessante nous arrive. Ne nous plaignez pas, la vie n'est pas si desagreable que ça.

Cependant, le linge s'accumulait depuis des semaines, et arrive le moment fatidique ou les chaussettes viennent à manquer. Du coup, ce soir, ce fut soirée lessive. Pas vraiment le gout de cuisiner, du coup, on sort le pain frais, le Bleu d'Auvergne, le Chevre au poivre, et le Comté. Les Beegees en fond musical (c'est pas moi qui ai choisi), et c'est parti pour la lessive.

Seulement, on ne va pas se mentir. Du bon fromage francais sans un petit rouge qui accompagne, il y a comme un manque de respect. Seulement, plus de petit rouge a disposition, a part notre petite reserve de bourgogne, soigneusement entretenu dans son compartiment refrigéré. Apres mure reflexion ( c'est à dire environs 7,3 secondes), on decide de s'ouvrir une des bouteilles de la reserve privée (merci papa).





Eh ben je peux vous dire... quand vous voulez qu'on se la refait la lessive!

tom, dernière goute deja?
Repost 0

Présentation

  • : Un entomologiste en Floride,
  • Contact

Qui est là?

.termite(s)sont là

Archives